Historique

La Société d'Histoire et d'Archéologie de Senlis (SHAS) réunit des amateurs éclairés, curieux de l'histoire de la ville de Senlis, de ses personnalités, de son évolution au sein du département de l'Oise mais aussi intéressés par l'archéologie et les arts ancien, classique, moderne et contemporain.

Fondée dès 1862 et reconnue d'utilité publique depuis 1877, cette association à but non lucratif est régie dans le cadre de la loi de 1901.

Les conférences et leur publication, les visites culturelles les colloques, les expositions et événements nationaux ou départementaux expriment la volonté des membres de la SHAS de semer des graines de culture, d'ouvrir les regards, de susciter la curiosité et de permettre à chacun de devenir acteur de sa propre culture.

Chronologie

Du Comité Archéologique de Senlis à nos jours : naissance d'une Société savante !

1836 : naissance à Amiens de la Société des Antiquaires de Picardie (SAP) et des comités de Beauvais et Noyon.

  • LE COMITÉ ARCHÉOLOGIQUE DE SENLIS

1862 : création du Comité Archéologique de Senlis (CAS) au collège Saint-Vincent, autour de Jean-Baptiste Voillemier (médecin, président) et de l'abbé Fortuné Magne (enseignant du collège), initialement en tant qu'antenne de la SAP, à l'instigation de Achille Peigné-Delacourt (industriel), vice-président du comité de Noyon.

Les autres cofondateurs du CAS sont Victor Chartier (maire de Senlis), Amédée de Caix de Saint-Aymour (étudiant chartiste), l'abbé Jules Gérin (enseignant du collège) et l'abbé Lefranc (économe du collège).

1862 : le CAS est autonome ; le poète parnassien franco-cubain José-Maria de Hérédia en devient membre.

1863 : création d'un dépôt d'archives privé au collège Saint-Vincent ; choix d'un blason ayant pour devise«  Antiquam Exquiere Matrem » : Rechercher la mère antique ; le CAS compte 74 membres dont Félix Vernois, conseiller municipal, dénommé membre fondateur.

1864 : première publication des Mémoires annuels comprenant l'étude d'un plan de Senlis, des armoiries de Creil, des pierres tombales de la cathédrale et des évêques de Senlis.

1865 : Félix Vernois découvre le site des "Arènes", amphithéâtre du Ier siècle de notre ère. Le Comité finance une partie des fouilles ; ouverture au public du dépôt d'archives, qui devient ainsi le premier musée de Senlis ; publication de la nouvelle satirique "Origines, splendeurs et vicissitudes d?'une société de savants dans l'empire du Milieu" par René de Maricourt, membre du CAS qui se moque gentiment du Comité.

1866 : organisation à Senlis du Congrès scientifique annuel des sociétés savantes ; achat du terrain des Arènes.

1867 : déménagement du Musée du Comité dans l'?ancien palais épiscopal de Senlis.

1872 : redécouverte du Temple d'Halatte, fanum antique, par Léon Fautrat, inspecteur des forêts, futur président du Comité.

1873 : fouilles du Temple d'Halatte par Amédée de Caix de Saint-Aymour, financées en partie par le CAS.

1877 : Reconnu d'utilité publique, le CAS organise à nouveau le Congrès scientifique des sociétés savantes.

1882 : les ex-voto mis au jour au Temple d'Halatte sont exposés au Musée du Comité.

1888 : décès de Félix Vernois. Le Comité organise une quête publique pour financer les travaux de l'avenue menant aux Arènes et qui prend le nom de "Félix-Vernois".

1899 : fin du dégagement de l'amphithéâtre.

1900 : le CAS compte 150 membres.

1919 : le maréchal Foch accepte d'être président d?honneur du Comité.

La Société d'Histoire et d'Archéologie de Senlis.

1921 : le CAS, qui a rapidement cessé d'être un simple comité de la Société des Antiquaires de Picardie, prend le nom de Société d'?Histoire et d?'Archéologie de Senlis (SHAS).

1925 : la SHAS crée le musée lapidaire de la cathédrale, dans les tribunes, pour conserver les sculptures de l?'édifice.

1925-1948 : les Comptes-rendus et Mémoires paraissent tous les deux ans.

1927 : le musée de la SHAS, qui a pris le nom de "Musée Régional", est transféré au logis du Haubergier, plus vaste.

1940 : le manque de visiteurs au musée et aux Arènes puis le bombardement du musée en juin 1940 provoque sa fermeture.

1948 : le musée (exceptée la bibliothèque) est donné par la SHAS à la municipalité de Senlis qui lui offre en échange un local au Château royal et une salle pour ses conférences.

1948-1962 : la publication des Comptes-rendus et Mémoires redevient annuelle.

1956 : des corridas sont organisées aux "Arènes".

1962-1998 : les Comptes-rendus et Mémoires sont publiés irrégulièrement (entre un et cinq ans).

1998 : les Comptes-rendus et Mémoires paraissent désormais tous les deux ans.

2003 : Création du site Internet de la SHAS.

2004 : Opération archéologique aux Arènes par Hervé Sueur pour le compte de la Société.

2012 : 150e anniversaire de la SHAS qui compte 200 sociétaires ; 1ere refonte du site internet.

2014 : Colloque : 1914-1918 - Entrer en guerre dans l'Oise.

2016 : Nouvelle refonte du site internet - le catalogue de la bibliothèque et des archives de la Société commence à être mis en ligne.