Situé en périphérie de la ville, l'amphithéâtre gallo-romain communément appelé les "Arènes" est le plus ancien monument de Senlis. Accessible depuis l'avenue Félix Vernois, son tracé, celui d'une ellipse aux modestes dimensions, le classe parmi les petits édifices, comparable à celui de Lutèce à Paris.

Daté du Ier siècle apr. J.-C. selon une étude stylistique et céramologique de Jean-Pierre ADAM, architecte spécialiste de l'Antique, cet édifice, aurait accueilli environ 10 000 spectateurs. Les manifestations, présentées en ces lieux, parfois rituelles, pouvaient comporter des chants, des spectacles de danses, des pièces de théâtre, mais le plus souvent,  elles devaient donner lieu à des représentations cruelles, particulièrement affectionnées des Romains mais aussi des Gaulois. Les combats d'animaux (loups, aurochs, ours) étaient les plus fréquents.

Abandonné vers le VIe siècle, le site est pillé, sert de carrière puis de dépotoir, au point de former une butte employée comme plate-forme de tir par l'artillerie des Ligueurs en 1589, lors du siège de la ville.

Aujourd'hui, le niveau de circulation de l'amphithéâtre correspond à celui de l'époque romaine. Le mobilier, exhumé lors des nombreuses opérations archéologiques, est conservé au musée d'Art et d'Archéologie de Senlis.

Liens utiles

Association

Adhésion - le Conseil d'adminstration

Publications

Bulletins, Comptes-rendus et mémoires publiés par la Société

Bibliothèque

Catalogue en ligne de la bibliothèque de la Société

Liens utiles

Culture et patrimoine -
Bibliothèques numériques -
Textes de référence.